Contact

Qualité de l’air sur le lieu de travail

Le problème de la qualité de l’air intérieur se rencontre également sur le lieu de travail (voire même en pire). Il est considéré comme plus dangereux que l’air extérieur. Cela s’explique par la présence de matériaux et de biens commerciaux et industriels intérieurs susceptibles de polluer l’atmosphère. Nous passons beaucoup de temps au bureau, ce qui signifie que nous respirons constamment l’air intérieur du bâtiment. Si l’air est de mauvaise qualité, nous risquons d’avoir des problèmes de santé qui pourraient facilement être évités avec un peu d’intervention.

Il est essentiel de contrôler et de garantir la bonne qualité de l’air intérieur, et cette responsabilité doit être partagée entre les propriétaires et les employés pour des raisons de sécurité. Alors, pourquoi la qualité de l’air est-elle importante ? La qualité de l’air au travail peut entraîner ou potentialiser des changements efficaces sur le lieu de travail.

Que signifie qualité de l’air intérieur (QAI) ?

 

La qualité de l’air intérieur décrit l’impact de l’air à l’intérieur d’un appartement, d’une usine ou d’un bâtiment sur la santé d’un individu et sa capacité à être productif (travail). Elle est devenue une préoccupation essentielle pour les sociétés commerciales, les propriétaires d’entreprises et les employés, car elle a un impact significatif sur la productivité et la capacité à travailler et à générer des revenus.
Les statistiques et les recherches menées par la Environmental Protection Agency (EPA) des États-Unis déclarent que la pollution intérieure est une menace répandue qui peut affecter toute organisation commerciale, y compris le bureau le mieux géré.

Qu'est-ce qui peut causer une mauvaise qualité de l'air sur le lieu de travail ?

De nombreux contaminants peuvent nuire à la qualité de l’air dans les bureaux. Parmi les nombreuses causes de mauvaise qualité de l’air, les plus courantes sont les suivantes ;

Particules de poussière : La poussière est un polluant environnemental courant qui peut se retrouver dans les bureaux. Sans mesures adéquates pour améliorer la ventilation, elle pourrait circuler dans le bureau et déclencher des crises d’asthme ou des allergies chez certains employés, provoquant ainsi de l’absentéisme.

Humidité (moisissure) : Lorsqu’il y a une baisse de la température extérieure, l’air intérieur se réchauffe, ce qui entraîne une condensation que l’on peut remarquer sur les fenêtres. L’air devient alors humide, ce qui constitue un environnement fertile pour le développement de moisissures et de champignons. Elle peut également être causée par des dommages au système hydraulique qui ont été laissés sans intervention. L’excès d’humidité dans l’air provoque la déshydratation, la fatigue et augmente le risque d’infection.

Polluants chimiques : De nombreux matériaux utilisés dans les immeubles de bureaux émettent des polluants chimiques. Ces matériaux incluent le mobilier et les équipements de bureau, les fournitures de construction, les revêtements muraux et les revêtements du sol. Ils peuvent émettre des contaminants chimiques tels que des COV, des PBB, du formaldéhyde et du CO2 qui peuvent causer des problèmes de santé et réduire les performances des employés.

Quelles sont les façons de détecter une mauvaise qualité de l'air intérieur ?

Lorsque l’air intérieur est contaminé, il est difficile de le remarquer. Il est masqué par des désodorisants puissants et par l’air soufflé par les climatiseurs. En revanche, l’air extérieur pollué est facile à détecter et peut être traité de manière appropriée.

Vérifier la qualité de l’air intérieur est très simple. Grâce aux moniteurs AIR8 qui mesurent la présence de particules, de COV, de formaldéhyde et de CO2, vous pouvez disposer de données en temps réel sur votre bureau.

Comment améliorez-vous la qualité de l'air dans votre bureau ?

  1. Assurez-vous que le bureau est toujours propre : Maintenir un bureau propre est la première étape pour avoir un air intérieur de bonne qualité. Un bureau propre présente moins de risques d’accumuler de la poussière, des moisissures ou des allergènes. Les produits de nettoyage écologiques sont les plus recommandés car ils ne dégagent pas de produits chimiques agressifs susceptibles de provoquer des problèmes de santé.
  2. Adoptez des dispositifs de purification de l’air intérieur : Les purificateurs d’air sont des appareils qui aident à purifier l’air et à éliminer les polluants. Ils se sont avérés utiles au fil des ans et sont efficaces pour maintenir une bonne qualité de l’air.
  3. Maintenir une ventilation suffisante : Assurez-vous que tous les systèmes de ventilation de l’air sont bien dégagés. Vous devrez également veiller à placer correctement les meubles et les équipements de bureau, car s’ils se trouvent devant les bouches d’aération, la circulation sera affectée. Il serait préférable de changer souvent les filtres de climatisation afin que les filtres à air bouchés ne gênent pas la circulation de l’air.

En résumé ;

La responsabilité du contrôle et du maintien d’une bonne qualité de l’air dans le bureau doit être partagée entre les propriétaires et les employés. De cette façon, elle devient plus facile à gérer. Toutefois, il est possible de faire appel à des professionnels pour s’en charger si vous ne voulez pas le faire vous-même.

S'inscrire à la newsletter hebdomadaire
Contactez-nous
Laissez-nous vos coordonnées accompagnées d’un message, nous reviendrons vers vous dans les plus brefs délais pour répondre à votre demande
Close button
Close button