Contact

Des études indiquent comment les purificateurs d’air combattent la COVID-19 et d’autres polluants atmosphériques

Des chercheurs et des scientifiques d’universités prestigieuses, dont l’Université de Cambridge au Royaume-Uni et l’Université Johann Wolfgang Goethe de Francfort, ont mené des expériences dans des écoles et des hôpitaux pour voir si les purificateurs d’air atténuaient efficacement la transmission des maladies aéroportées, dont la COVID-19.

Expérience sur la COVID-19 à l’Université de Cambridge et à l’Université Gœth

L’Organisation mondiale de la santé (OMS) a affirmé que la COVID-19 est une maladie à transmission aérienne qui entraîne une pandémie. Les maladies aéroportées se propagent facilement car elles peuvent rester dans l’air jusqu’à trois (3) heures. Lorsqu’une personne infectée tousse, éternue, parle ou respire ; le virus se propage dans de petites particules liquides de leur bouche ou de leur nez. Lorsque des particules contagieuses dans l’air sont inhalées à courte distance ou entrent directement en contact avec la bouche, les yeux ou le nez, l’autre personne peut être infectée.

Tout au long de la pandémie, les purificateurs d’air ont gagné en popularité en raison de leur efficacité à éliminer les polluants toxiques et les virus dans l’air. Des chercheurs et des scientifiques d’universités prestigieuses, dont l’Université de Cambridge au Royaume-Uni et l’Université Johann Wolfgang Goethe de Francfort, ont mené des expériences dans des écoles et des hôpitaux pour voir si les purificateurs d’air atténuaient efficacement la transmission des maladies aéroportées, dont la COVID-19.

Les deux universités ont expérimenté des techniques similaires et ont obtenu des conclusions positives qui ont confirmé l’efficacité des purificateurs d’air.

L’Hôpital de l’Université de Cambridge et d’Addenbrooke

La flambée de cas de COVID-19 a submergé l’hôpital Addenbrooke à Cambridge, provoquant un manque d’espace pour le traitement des patients. Le personnel a transformé leur cafétéria en salles d’urgence pour traiter davantage de cas de COVID-19. Même si les médecins et les infirmières disposaient d’un équipement de protection approprié pour traiter les patients infectés, certains membres du personnel hospitalier ont quand même été infectés en raison du manque d’air pur et de ventilation adéquate.

Des médecins, des scientifiques et des ingénieurs de l’Université de Cambridge ont fait des recherches à l’hôpital d’Addenbrooke pour déterminer si les purificateurs d’air réduisaient la probabilité de transmission de COVID-19 entre les patients et le personnel hospitalier, en particulier dans les espaces mal ventilés, tels que les salles d’urgence. Ils ont effectué leurs recherches à deux endroits : le service d’urgence et l’unité de soins intensifs. Dans le service d’urgence, certains patients avaient besoin d’oxygène simple, et dans l’unité de soins intensifs, certains patients avaient besoin d’une ventilation par des machines, une assistance respiratoire invasive ou une trachéotomie.

Pour l’expérience, des purificateurs d’air équipés de filtres HEPA ont été fournis aux deux sites pendant sept jours. Dans le service d’urgence, les chercheurs ont découvert des traces de COVID-19 lors de l’échantillonnage avant l’installation du purificateur d’air. Après une première semaine pendant laquelle la machine était dans le service de chirurgie, les chercheurs n’ont pas pu détecter le virus.

Pour le deuxième essai, le purificateur d’air a été éteint, et encore une fois, les chercheurs ont répété l’échantillonnage et ont effectivement trouvé une trace de COVID-19. Le graphique ci-dessous illustre le service d’urgence avec et sans le purificateur d’air. Le rectangle à gauche projette la zone de surtension, et celle-ci est remplie de virus, de champignons et de bactéries lorsque le purificateur d’air est éteint. Les services d’urgence projettent de l’air plus pur (rectangle à droite) grâce au purificateur d’air.

En revanche, aux soins intensifs, le COVID-19 a été à peine détecté. Cependant, les chercheurs ont découvert que la machine avait le pouvoir de retenir les bioaérosols microbiens. Après l’expérience, les chercheurs ont été surpris de l’efficacité des filtres à air dans le service d’urgence. Ils ont conclu que les purificateurs d’air HEPA réduisent et atténuent la probabilité d’infection par des virus en suspension dans l’air (COVID-19). L’équipe a également déclaré que les purificateurs d’air équipés de filtres HEPA réduisent la présence d’aérosols fongiques, bactériens et viraux dans les espaces mal ventilés.

 

Gœth Université et salles de classe

Le professeur de recherche expérimentale sur l’atmosphère à l’Université Johann Wolfgang Goethe, Joachim Curtius, a organisé une expérience dans une école de Francfort, en Allemagne, pour démontrer que les purificateurs d’air équipés de filtres HEPA éliminaient 90 % des polluants aérosols. Pour parvenir à cette conclusion, le professeur Curtius a testé quatre purificateurs d’air installés dans une salle de classe d’une école secondaire durant des cours réguliers.

Le professeur Curtius a surveillé le nombre de particules toxiques dans les quatre salles de classe et a comparé les résultats avec les classes voisines qui n’étaient pas équipées de purificateurs d’air. Les résultats de l’expérience ont démontré que lorsque les cours se déroulaient portes et fenêtres fermées et avec des purificateurs d’air en marche, la concentration de polluants aérosols diminuait de plus de 90 % en moins de 30 minutes.

Le graphique à droite reflète la réduction de la concentration d’aérosols dans une salle de classe fermée sans purificateur d’air (la ligne bleue). Les lignes 3 et 4 représentent la réduction de la concentration des polluants en aérosol en fonction du mode de fonctionnement de leur purificateur.

Les résultats du professeur Joachim Curtius démontrent que les purificateurs d’air peuvent sans aucun doute réduire le risque de COVID-19 et d’autres virus qui se propagent par transmission par aérosol. Il a conclu que les purificateurs d’air de haute qualité sont une autre mesure de précaution pour atténuer la propagation de COVID-19 dans les espaces fermés tels que les bars, les bureaux partagés, les restaurants, etc.

 

 

HEPA filters et AIR8

Chez AIR8, nous proposons des purificateurs d’air de haute qualité équipés de puissants filtres HEPA qui éliminent efficacement les polluants toxiques. L’air particulaire à haute efficacité, l’acronyme de filtres HEPA, est une norme d’efficacité pour les filtres à air utilisés dans les systèmes et dispositifs de purification de l’air conçus pour éliminer efficacement les polluants atmosphériques nocifs tels que la COVID-19.

Un filtre à haute efficacité capture et élimine 99,97 % des nanoparticules fines dans l’air, y compris les virus, les bactéries, les allergies et les contaminants. Dans AIR8, nous proposons des purificateurs d’air équipés de filtres HEPA 13 de haute qualité qui éliminent 99,97 % des particules dont la taille ne dépasse pas 0,1 micron. AIR8 est là pour atténuer la propagation de COVID-19 dans les endroits où il n’y a pas de qualité d’air et de ventilation.

Nos produits sont proposés à un prix raisonnable car nous croyons que respirer de l’air pur ne devrait pas être un luxe.

 

Contact Us

S'inscrire à la newsletter hebdomadaire
Contactez-nous
Laissez-nous vos coordonnées accompagnées d’un message, nous reviendrons vers vous dans les plus brefs délais pour répondre à votre demande
Close button
Close button